Les Ituriens vivant dans le Grand Katanga lancent un message de soutien aux populations de l’Iturie

Les membres de l’association Monts-bleus, regroupant les ressortissants de la communauté Iturienne vivant dans le Grand Katanga expriment leur soutien à la population de la province de l’Ituri en général et celles des territoires de Djugu et de Mahagi en particulier.

Dans un communiqué, les membres de l’association rappellent que : « Pendant que le monde entier fait face à la pandémie du Coronavirus, Il est impensable aujourd’hui, en Ituri, que des attaques contre les paisibles citoyens soient perpétrées sans aucune solution. La population de ce coin du pays vit sous un dilemme total et ne sait pas comment s’y prendre. »

A travers ce message, ils estiment « qu’ il est temps que les responsables communautaires collaborent avec les services de sécurité́ afin de trouver une solution paisible et durable. Il est également temps de bâtir une province prospère et attractive. Il est certainement temps que tous les leaders conjuguent ensemble leurs efforts et apportent leurs soutiens pour une paix durable dans cette partie du pays qui a tant souffert. Il est temps que le communautarisme cesse et enfin il est temps que toutes les filles et tous les fils de l’Ituri, partout où ils se trouvent apportent leurs soutiens à la population de Djugu et de Mahagi qui sont tuées et délaissée à leurs tristes sorts. »

A cet effet, les membres de l’association les Monts Bleus recommandent :

  1. Au gouvernement de la république, de s’impliquer activement afin d’éradiquer une fois pour toute ce groupe rebelle qui endeuille la population ;
  2. Au Gouvernement provincial de la province de l’Ituri, de multiplier les efforts et impliquer toutes les parties prenantes dans la lutte contre cette criminalité ; et aussi, de continuer à sensibiliser la population toute entière à dénoncer tout cas suspect et à se désolidariser des groupes rebelles
  3. Au comité provincial de sécurité, de ne pas baisser les bras et de continuer à poursuivre sans relâche ces rebelles jusqu’au dernier détachement.
  4. A la population Iturienne, de prôner la paix et la cohabitation pacifique avec toutes les autres communautés car sans la paix, il n’y a pas de développement.
  5. Lire l’intégralité du communiqué ici : https://wp.me/a9pTJH-1TX

Pour plus d’information :

Jean-François Dz’Bo, Président

+243 827 037 711

Laisser un commentaire

Open chat
Besoin d'aide?
Bonjour,

Comment pouvons nous vous aider?