Le ministère des Mines congolais prend des mesures pour réduire le choc du Covid-19

Le ministre des Mines de la République démocratique du Congo a averti que les fermetures de mines en raison de la pandémie de COVID-19 déclencheraient une crise économique et sociale « catastrophique » dans le pays.

« La RDC ne serait pas en mesure de résister à un arrêt brutal de la production minière des projets phares qui y opèrent si elle invoquait un cas de force majeure », a écrit le ministre des Mines Willy Kitobo Samsoni dans une analyse du ministère.

Les perturbations causées par la pandémie ont jusqu’à présent conduit Chemaf à fermer son usine de traitement de cuivre-cobalt d’Usoke, tandis qu’Ivanhoe a suspendu les opérations de son projet de mine de cuivre de Kipushi.

De ce fait, cinq principales mesures d’atténuation sont à prendre contre les différents impacts certains du COVID-19 sur le secteur minier. Elles consistent notamment à : 

  1. Limiter les mesures de confinement aux seules activités non essentielles et maintenir la production industrielle en l’encadrant au maximum pour limiter la contagion ;
  2. Faciliter l’approvisionnement en intrants et l’évacuation des produits miniers marchands ;
  3. Ne recourir aux incitations fiscales qu’en cas d’extrême urgence, lorsque les prix baissent en-deçà d’un seuil plancher, et cela par le biais d’un moratoire, mais nous n’en sommes pas encore là ;
  4. Encadrer le secteur artisanal, qui emploie une grande partie de la main- d’œuvre
  5. Envisager des voies alternatives d’évacuation de nos produits miniers marchands, en privilégiant, à moyen terme, la voie nationale pour plus de souveraineté.

« Dans l’hypothèse, heureuse, où l’état d’urgence sanitaire global serait de courte durée, l’économie mondiale devrait pouvoir se remettre au plus vite. Les cours des commodités essentielles pour la vie moderne, dont le cuivre, devraient se relever rapidement. On en tiendrait déjà pour preuve que le prix du cuivre, qui était descendu à 4 617,50 USD la tonne le 23 mars 2020, a franchi à nouveau la barre de 5 000 USD/tonne depuis le 07 avril 2020 et, de même, le cours du cobalt se stabilise à 29 500 USD/tonne depuis le 23 mars 2020 après une chute à 27 500 USD la tonne en date du 12 mars 2020 », a indiqué le ministre.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Open chat
Besoin d'aide?
Bonjour,

Comment pouvons nous vous aider?