Kobe Bryant troisième meilleur marqueur de l’histoire de la NBA, ça compte vraiment?

«J’ai tellement l’habitude de jouer le rôle du méchant lors des matchs à l’extérieur, ça m’a fait bizarre de me sentir apprécié comme ça.»

Dans la nuit de dimanche à lundi, le temps s’est arrêté sur le parquet de Minnesota. Le temps de rendre un vibrant hommage à Kobe Bryant, célébré pour avoir inscrit face aux Timberwolves son 32.293e point en carrière, passant à 36 ans devant l’icône Michael Jordan à la troisième place des meilleurs marqueurs de l’histoire. Un record «symbolique, important pour la franchise et pour la reconnaissance» de l’arrière des Los Angeles Lakers, juge l’ancien coach Chris Singleton, mais guère plus.

«Jamais de la vie. On ne peut pas dire qu’il est meilleur que Jordan, poursuit le consultant BeIn Sport, diffuseur de la NBA en France. On les a toujours comparés depuis l’arrivée de Kobe en NBA mais il y a quelques bémols. Ils ne jouent pas dans le même style d’équipe. Jordan avait compris qu’il fallait réduire son nombre de shoots pour faire les bons choix et rendre les autres meilleurs. Kobe, c’est un bombardier, et je ne suis pas sûr qu’il rende les autres meilleurs.» Malgré ses cinq bagues de champion, Kobe traîne avec lui cette réputation d’égoïste des tirs, heureux de faire gonfler sa feuille de stats mais incapable d’accepter la concurrence d’une autre star dans l’effectif, que ce fût Shaquille O’Neal ou Dwight Howard.

«L’un des cinq ou six meilleurs joueurs de l’Histoire»

Voilà pour les critiques et la comparaison: «KB24» restera éternellement derrière «MJ23». Mais pas loin non plus.

kobe-bryant-michael-jordan

«Nous sommes bénis de regarder Kobe, l’un des cinq ou six meilleurs joueurs de l’Histoire, s’enthousiasmait cette nuit la légende Magic Johnson. Tout comme nous n’avons plus jamais vu un autre joueur comme Michael Jordan, nous ne verrons plus un autre joueur comme Kobe Bryant.»

Voilà la vraie signification de ce record, «le plus important pour moi: le respect des plus grands, faire partie de la confrérie», sourit Kobe.

Kobe Bryant

«C’est sans conteste un grand joueur avec une grande éthique de travail et une tout aussi grande passion pour le basket», a d’ailleurs réagi Jordan. «Il rentre dans l’Histoire pas par son nombre de points mais par son talent, enchaîne Singleton. C’est un joueur exceptionnel.» A-t-il révolutionné son sport? «La question qu’il faut se poser, c’est quels joueurs copie-t-on? Aujourd’hui, les jeunes répètent ses gestes techniques. Ceux qui arrivent en NBA ont des standards, et c’est souvent au sien qu’ils se mesurent.»

L’Amérique sait reconnaître le talent et s’il n’a pas toujours été populaire dans sa carrière, Kobe Bryant a su «forcer le respect, reconnaît Singleton, plus qu’un LeBron James parti chercher des titres à Miami. Il a eu une empreinte sur sa franchise des Lakers, avec qui il est resté durant toute sa carrière.» Et son tempérament a toujours impressionné. «Je l’ai connu à 12 ans quand je coachais son père à Mulhouse (en 1991-1992), conclut Singleton. Il avait déjà un sens de la compétition, il voulait toujours se mesurer à des adversaires plus âgés». 3.2310 points plus tard, Jordan en a témoigné.

Source: http://www.20minutes.fr/

Laisser un commentaire

Open chat
Besoin d'aide?
Bonjour,

Comment pouvons nous vous aider?