Benjamin Kahitare fait le point sur le Lubum Comedy Club

S’il est un événement immanquable à Lubumbashi, c’est bien le Lubum Comedy Club, qui se produit tous les derniers vendredis mois. Véritable machine à faire rire, tremplin pour plusieurs talents et découvertes d’humoristes nationaux et internationaux. Rencontre avec l’homme aux manettes d’un des événements originaux que Lubumbashi ait connu: Benjamin Kahitare.

Newskd : A ce stade, avec le Lubum Comedy Club qui marche bien. Quel bilan fais-tu des shows déjà réalisés ?

Benjamin : Mon point de vue ne peut qu’être positif, car chaque représentation est unique. On y apporte beaucoup d’innovations, nous arrivons à faire le plein partout où nous jouons ; et pour quelqu’un qui est présent à chaque Lubum Comedy Club, il y a toujours quelque chose de différent. C’est exceptionnel. Je pense qu’on ne pouvait pas s’attendre à mieux. Nous avons imposé le rire au centre de la détente urbaine à Lubumbashi et nous avons pu susciter de l’ambition chez les jeunes talents.

Newskd : Tu assumes de plus en plus un rôle de manager, de promoteur … quelle place laisses-tu à l’artiste ?

Benjamin : Entant qu’artiste, le Lubum Comedy Club est une des plus belles œuvres que j’ai pu réaliser. Je pense que cette plateforme était très importante en cette zone de l’Afrique pour faire avancer les choses. Ça révèle toujours de mon travail d’artiste et ça me demande encore plus d’effort qu’avant car il faut du temps et de l’énergie pour coacher les talents et les amener à l’excellence. Aujourd’hui, quand je vois ce mouvement prendre une allure panafricaine, je me dis que j’ai servi une bonne cause.

Newskd : Quels sont les challenges que tu rencontres dans l’organisation des shows ?

Benjamin : Le plus gros challenge est celui de la mobilisation des masses, il faut savoir où trouver le public, nous avions des soucis à trouver des infrastructures et la logistique adéquate. Avec mon équipe, nous avons pu contourner cela. Le deuxième était celui de créer une équipe des humoristes locaux, aujourd’hui nous comptons déjà une dizaine d’humoristes. Chaque mois ils doivent chacun écrire un nouveau sketch et nous n’avons pas droit à l’erreur. Ça demande d’avoir tout son cerveau en place (rires).

Newskd : Quel état des lieux tu dresses du Stand up made in RDC ?

Benjamin : Le stand up en R.D. Congo s’est développé comme jamais au courant de cette décennie. Nous sommes en train de vivre une révolution de l’humour au Congo. Question de temps mais je pense que nous avons déjà les ressources qu’il faut pour développer notre travail et s’imposer sur la scène internationale. Le Lubum Comedy Club a emmené les humoristes de ma génération à un autre niveau d’engagement. Il y en a de plus en plus de nouveaux jeunes qui s’engagent, ils ont leur énergie, ça donne du boulot aux anciens et les choses avancent comme ça.

Newskd : Y-a-il des artistes qui t’ont impressionné sur scène ?

Benjamin : Bien sûr, tous à la base sont bons. C’est d’ailleurs pour ça que je les sélectionne. Vous savez, faire un spectacle stand up c’est comme résoudre un puzzle, chaque artiste est une partie importante et entant que producteur, on essaie de faire en sorte que chacun soit à sa place.

Newskd : Est-ce que tu as encore du temps à consacré à l’écriture d’un spectacle ?

Benjamin : Oui oui, je travaille en tant qu’humoriste et producteur exécutif du Lubum Comedy Club mais je dois moi-même montrer l’exemple en travaillant beaucoup. Cela n’est pas un grand problème pour moi car l’écriture c’est toute ma vie. J’écris chaque sketch dans une optique de l’intégrer dans mon nouveau spectacle que je lancerai dans deux ans en tournée panafricaine.

Newskd : Qu’est-ce qu’on peut souhaiter au Lubum Comedy Club ?

Benjamin : De contribuer efficacement au développement social de mon pays et d’influencer des milliers des jeunes africains à poursuivre leurs rêves.

Newskd : En remerciant l’équipe du Lubum Comedy Club

Pour info:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *